AABRA _ ATELIER ARTISTIQUE DU BITUME RECHERCHE APPLICATION
L'AABRA 
  • Texte Fondateur de l'AABRA 
  • AABRA, qui sommes-nous ? 
  • Michel Petrier 

  • Recherche et Application 
  • Cavalox 
  • Système Aspha-Alpha 
  • Système Brise-Vagues 
  • Urnes Funéraires en bitume 

  • Oeuvres Artistiques 
  • Autoportrait à la coquille 
  • Pétro Joconde 
  • Bitume Eternel 
  • Amalgame de bitume 
  • Mégalithes Bitumineux 

  • Célébrités et Bitume 
  • Eirini d'Eyrinys et le Bitume 
  • Salvador Dali et le Bitume 
  • Yves Klein et le Bitume 

  • Le Musée du Bitume 
  • Texte fondateur 
  • Happening 
  • Vidéos du Musée du Bitume 
  • Photos du Musée du Bitume 
  • Collection privée du Musée 
  • Musique 
  • Expérience Goutte de poix 
  • Applications techniques du bitume 

  • Vidéos 
  • Emissions TV 
  • Court Métrage 

  • Partenaires 
  • Liens partenaires 





  •   Michel Petrier

    CHEMINEMENT ARTISTIQUE DE MICHEL PETRIER

    Sa rencontre avec le bitume

     

    Pendant plusieurs années, Michel Petrier a travaillé la peinture à l'huile. Il peignait alors des paysages urbains de l'agglomération de Chambéry en Savoie. Cette série a été nommée "Réalisme Urbain Français" et il la signait d'un drapeau tricolore.

     

    L'envie de s'en détacher pour une autre expression plus libre mit fin à ce travail. Le désir d'horizons nouveaux se concrétisa dans ses œuvres par la mise en scène de personnages stylisés, entourés d'un environnement de flèches de couleur noire. Ces œuvres étaient composées spontanément et intuitivement, sans aucun souci de concept, seulement animées d'une énergie qu'il essayait de canaliser et de comprendre à cette époque.

     

    Pour accentuer la profondeur de ces compositions, il utilisait notamment des superpositions de plans qu'il transperçait par des fléches. Ces plans se transformèrent très rapidement en volumes sur ses carnets de croquis. Et, c'est ainsi que les prémices de la sculpture apparurent dans son expression artistique. La question se posa assez vite sur le choix du matériau à façonner pour leur donner vie...

     

    C'est la pluie sur la chaussée qui détermina son choix. La réponse se manifesta un jour de pluie où il repérait les zones épargnées par les ruissellements de la pluie sur un boulevard de la ville de Chambéry. Attentif où il posait les pieds, il remarquait que l'enrobé avait été nouvellement remplacé. La couleur d'un noir intense scintillait sous les eaux de pluie. Animé par la recherche d'un matériau qui décidément occupait constamment ses pensées, son intérét pour cette matière s'amplifiait au fur et à mesure qu'il avançait sur le macadam. Plusieurs fois par le passé son regard avait été attiré par les reflets qui s'y déposaient : ceux des feux tricolores, des enseignes lumineuses, des phares de voitures, le ciel... Plusieurs fois il avait observé et bataillé avec les couleurs huileuses de sa palette pour les restituer dans ses paysages urbains. Il peignait la rue comme un élément coloré, sans conscience réelle de la matière qui la constituait.

     

    Cette masse sombre et compacte sur laquelle les villes semblent parfois naviguer, s'affirmait progressivement comme la matière qu'il pourrait intégrer dans son cheminement artistique résolument tourné vers l'urbain...

     

    En tenant compte de son emprise dans notre environnement actuel et en la considérant comme résolument contemporaine, il finit par se convaincre qu'elle serait la matière qu'il façonnerait.

     



    Michel Petrier sur AABRA © 25/07/2017 - Site du réseau Site Artisan réalisé par Easysite Pro