AABRA _ ATELIER ARTISTIQUE DU BITUME RECHERCHE APPLICATION
L'AABRA 
  • Texte Fondateur de l'AABRA 
  • AABRA, qui sommes-nous ? 
  • Michel Petrier 

  • Recherche et Application 
  • Cavalox 
  • Système Aspha-Alpha 
  • Système Brise-Vagues 
  • Urnes Funéraires en bitume 

  • Oeuvres Artistiques 
  • Autoportrait à la coquille 
  • Pétro Joconde 
  • Bitume Eternel 
  • Amalgame de bitume 
  • Mégalithes Bitumineux 

  • Célébrités et Bitume 
  • Eirini d'Eyrinys et le Bitume 
  • Salvador Dali et le Bitume 
  • Yves Klein et le Bitume 

  • Le Musée du Bitume 
  • Texte fondateur 
  • Happening 
  • Vidéos du Musée du Bitume 
  • Photos du Musée du Bitume 
  • Collection privée du Musée 
  • Musique 
  • Expérience Goutte de poix 
  • Applications techniques du bitume 

  • Vidéos 
  • Emissions TV 
  • Court Métrage 

  • Partenaires 
  • Liens partenaires 





  •   Musique


      Petrol Pop - Jean Yanne

     

    "Moi j'aime le pétrole" (Petrol Pop) est une composition musicale célèbre, chantée dans le film "Moi y'en a vouloir des sous" de Jean Yanne réalisé en 1973.


    Paroles: Jean Yanne

    Musique: Michel Magne

     

     

    Les images du clip ci-dessous ont été réalisées pour YouTube par The Crazy Cow (22 juin 2010).




      Jimi Hendrix au Monterey Pop Festival 18 Juin 1967


    MANIFESTATION DU FEU SACRE SUR LA SCENE DU " MONTEREY POP FESTIVAL"

    Le 18 juin 1967.


    A 160 km au Sud-Est de San-Francisco sur le grand champ de foire du port de Monterey, la mouvance Hippie aux U.S.A., le "Sommer Love" a établi son lieu  de culte.

    1967 est la grande année du mouvement Hippie qui s'étend et s'intensifie. Les grands noms de la scène musicale Pop, Rock, artistes du Pop-Art... sont venus pour participer à la grand messe. Pour cette cérémonie les organisateurs du festival ont mis à disposition de ces pélerins des centaines de milliers d'orchidées. Tout en haut de la scène où vont se produire les "officiants" musiciens, est inscrit sur une grande banderole : "Love, Flower and music".

    Le festival commence le 16 juin se poursuit le 17 et le 18 juin "le grand prêtre" Jimi Hendrix apparait avec son instrument, la Fender Stratocaster qu'il va sacrifier en la purifiant par le feu sur l'hôtel du "Flower Power".

    Après avoir joué une partie de son répertoire Jimi Hendrix joue un morceau des Troggs "Wild Thing", il est en transe. Dans un déluge électrique de sons saturés il dépose sa Strato sur la scène, va chercher derrière un amplificateur  "le feu sacré", une fiole d'essence à briquet : il en asperge la guitare à six cordes, gratte une allumette et lance son feu. La guitare s'enflamme, Jimi est à genoux, ses mains accompagnent la flamme comme pour danser avec, pour faire corps avec elle.

    Une fois la guitare purifiée, il la fracasse sur la scène et les amplis puis jette les morceaux dans le public.

    Dans la nuit Pop, la guitare d'Hendrix qui s'enflamme est le point culminant d'un cérémonial où le pétrole est aux premières loges. Il est  désormais lié à ce moment culte de l'histoire du Rock, lorsque Jimi Hendrix mit le feu à sa guitare au festival de Monterey.

     

    Michel Pétrier - Novembre 2013






    Musique sur AABRA © 23/09/2017 - Site du réseau Site Artisan réalisé par Easysite Pro